QUESTIONNAIRE SENTIMENTAL DU TEXTILE : ALEXANDRE GUARNERI


©GoodGangParis / atelier Good Gang Paris chez Homecore

Alexandre Guarneri est le fondateur de HOMECORE, marque de streetwear pour homme, fondée en 1992.

Inspirée à ses débuts par le hip-hop, la street culture, le graffiti, à l'origine synonyme d' "un truc puissant, fait à la maison", la marque a évolué vers une réflexion plus holistique en invitant, à "être en harmonie avec soi-même et avec le monde qui nous entoure".


Alexandre a été l'un des premiers nous solliciter pour mettre en place des ateliers de réparation dans ses boutiques.

C'est donc avec enthousiasme qu'il a accepté de répondre à notre Questionnaire Sentimental du Textile !



GGP - De toutes les matières textiles, laquelle est votre préférée ?

AG - Le twill de coton double retors, j'aime son toucher et j'aime sa façon de vieillir : il reste souple et compact.


GGP - De quelle matière était fait votre doudou ? Ou votre vêtement d'enfance préféré, une matière qui vous plaisait ?

AG - Pas de doudou, car pas d'enfance heureuse avec doudou, c'était un peu rude pour moi. La découverte des tissus a commencé un peu plus tard avec les marques américaines ...


GGP - Votre souvenir le plus doux, marquant, par rapport à un vêtement, objet textile ?

AG - J'avais essayé de faire un short avec un tissu rayé vert et blanc chez ma grand-mère ...ce n'était pas doux mais ça me rappelle une période remplie de l'amour de ma grand-mère.


GGP - Si vous n'aviez qu'une tenue, ce serait laquelle ? et pourquoi ?

AG - Une combi parce que c'est pratique, un gilet molletonné pour les moments frais, un pull en alpaga pour quand il fait froid, une veste anti pluie pour quand ça mouille, une paire de chaussures hautes pour l'hiver, car l'été je marcherais pieds nus.


GGP - Pour choisir ce que vous portez c'est d'abord la matière, la couleur, le motif ?

AG - C'est un peu tout, je cherche l'harmonie des formes et des couleurs, la matière est fonction de la saison.


GGP - Quel est le vêtement le plus ancien que vous portez encore, quelle est son histoire ? pourquoi y êtes vous attaché ?

AG - Un short beige court , c'est mon short des vacances, mais je le porte volontiers en toute occasion, dès que les beaux jours arrivent.


GGP - On parle de durabilité environnementale, ou physique, est-ce que la durabilité émotionnelle ça vous parle ? Dites-nous ce que ça vous inspire !

AG - Oui, c'est d'ailleurs le pilier de l'éco-responsabilité chez Homecore (la marque que j'ai créée depuis 30 ans) pour moi si on conçoit des vêtements avec amour pour qu'ils soient aimés longtemps et portés avec joie, on a tout gagné.


" Pour moi si on conçoit des vêtements avec amour pour qu'ils soient aimés longtemps et portés avec joie on a tout gagné."


GGP - Le sens, dans la mode, pour vous, ça veut dire quoi ?

AG - Bon déjà la mode, ça veut dire quoi exactement ? La mode c'est devenu un système fait pour motiver la consommation régulière de vêtements donc ça n'a pas de sens ... Le sens on peut l'appliquer au vêtement mais pas à la mode.


GGP - Pour vous, par quoi faudrait-il commencer pour limiter l'impact de la mode sur l'environnement ?

AG - Je ne regarde pas trop les informations concernant la mode , peut-être l'effondrement du Rana Plaza.


GGP - Pour vous, par quoi faudrait-il commencer pour limiter cet impact ?

AG - Consommer mieux.


GGP - Quelles sont les choses que vous avez changées pour aligner votre consommation du textile avec vos valeurs ?

AG - Je ne suis pas un bon exemple, je fais moi-même des vêtements et j'achète seulement en fripes.


GGP - A quoi ne pourriez-vous pas renoncer en matière d'habillement ?

AG - à rien je suis encore un fois un mauvais exemple. Mais je pourrais me passer de tout, si on pouvait vivre nus, ça m'irait très bien.


GGP - Comment faites-vous pour garder vos vêtements le plus longtemps possible ?

AG - Je les répare et je les kiffe !


GGP - Les pulls rétrécis, les chaussettes rouges dans une machine de blanc, ça vous arrive ?

AG - Des fois ...


Quelles sont vos solutions pour éviter ces accidents, ou les réparer ?

AG - Pas de solution pour les rétrécissements je les donne à mes neveux mais c'est un peu "duraille" la laine quand ça a feutré ...


GGP - Le visible mending, (ou réparation créative, inspiré du boro ou du kinsugi) vous connaissez ?

AG - Oui j'ai une copine super qui m'a initié : c'est Isa Cabrita - Good Gang Paris) ...


GGP - Qu'est ce qui fait, d'après vous, qu'on hésite à porter un vêtement réparé ?

AG - L'esprit étroit, la peur du jugement, la peur de ne pas être clean...


GGP - Avez-vous envie de nous raconter quelque chose de plus ? une question que vous auriez aimé qu'on vous pose ?

AG - Oui : pourquoi vous habillez vous ?




Retrouvez toutes les personnalités qui on répondu à notre questionnaire sentimental : ici.


Pour aller plus loin


Homecore : le site.



Sur la même thématique :

Table ronde "Porter ses valeurs grâce à la réparation créative", lors de la Fashion Revolution Week 2021 :

https://www.facebook.com/goodgangparis/posts/280171093810891

Pourquoi s'initier au visible mending ?

https://www.goodgangparis.com/post/pourquoi-s-initier-au-visible-mending



#zerowastefrance

#portersesvaleurs

#lovedclotheslast

#visiblemending

#slowstitching

#imendmyclothes

#slowfashion

#reparationcreative

#broderiemoderne

#broderiecontemporaine

#goodgangparis

#moderesponsable

#durabiliteemotionnelle

#tissonsparisdurable

#arttextile

#fibreart