PRENDRE SOIN DE SES PULLS PENDANT L'ÉTÉ

L'été, c'est le moment où on vous conseille de prendre soin de vos pulls, pour mieux les retrouver à l'automne, le moment incontournable, donc, pour une INSPECTION GÉNÉRALE !!!!

Pour vérifier notamment si de petites (ou grandes) réparations sont nécessaires.



Si c'est le cas, réjouissez-vous !


Et profitez-en pour vous lancer dans une opération de visible mending (ou réparation créative) pour pouvoir les retrouver prêts à reprendre du service à la rentrée !


Et, pour vous éviter de mauvaises surprises, comme des trous de mites,

il est conseillé, aussi, de prendre quelques précautions.

On a donc rassemblé pour vous quelques informations utiles.




Si vous soupçonnez la présence de mites :

(elles peuvent être les responsables des trous que vous auriez pu trouver)


> En priorité

Passer les pulls à la vapeur s'ils ont été lavés à froid ou en dessous de 30°, on peut après séchage, (sans les repasser pour ne pas écraser la fibre), ce qui tuera en principe définitivement les larves qui auraient pu résister au lavage.

Les mites ne résistent pas à plus de 49° mais nos pulls non plus…

On peut aussi laisser en plein soleil,dans un sac en tissu sombre et bien étanche ou au congélateur pendant 15 à 24h, les vêtements qui ne peuvent pas être lavés .


> En complément

le nettoyage des armoires et des tiroirs histoire de supprimer toute trace éventuelle d’oeufs ou de larves :

. un coup d’aspirateur (jeter le sac tout de suite après, sinon ça fera une très bonne couveuse),

. et un nettoyage à l’eau vinaigrée pour “désinfecter”.

Penser aussi à aspirer les plinthes, le dessous et l’arrière des meubles, en insistant sur les espaces entre les lames de parquet ou les joints, les poussières qui s’y accumulent contiennent des poils et des cheveux, un très bon garde-manger pour les mites.


> En préventif :

mettre des sachets remplis de lavande dans les armoires ou les tiroirs, entre les pulls,, on peut ajouter quelques gouttes d’HE de Neem..

À faire aussi si vous utilisez des pochettes hermétiques pour protéger vos pièces préférées !


Et si vous voyez passer une ou plusieurs mites, les supprimer (oui, c’est pas très gentil, c’est vrai…) ou faire confiance aux araignées (les petites aux pattes longues qui peuvent les emprisonner dans leur toile - mais plus aléatoire), et faire un petit tour dans les pulls, pour vérifier, au cas où elle aurait eu le temps de pondre juste avant.


> En curatif :

La réparation qui évitera aux petits accidents de s'agrandir, et du coup de devenir plus complexes à repriser !

La première étape est de repérer les différents endroits où il faudra intervenir,

puis de repriser en choisissant une belle couleur, et en créant un motif en fonction de votre inspiration du moment.


Pour vous y aider les kits “S.O.S pull !” Good Gang Paris sont là !

(lien https://www.goodgangparis.com/shop )



LE RESTE DU TEMPS UTILISEZ RÉGULIÈREMENT VOS VÊTEMENTS !

PORTEZ-LES AVEC JOIE ET ENTRETENEZ-LES AVEC DOUCEUR !



EN SUPPLEMENT, QUELQUES TRUCS À SAVOIR SUR LES MITES TEXTILES

Les mites textiles, teignes communes des vêtements, Tinea pellionella (teigne à fourreau) ou Tineola bisselliella (teigne tapissière) de leur joli nom latin, sont les responsables des trous qu’on découvre parfois sur nos vêtements.

Elles sont friandes de toutes ces matières qu’on adore : la laine, la soie, et même le lin ou le coton. Elles peuvent même s’attaquer à des fibres artificielles ou synthétiques si elles y trouvent leur nourriture.

En effet, dans la nature les larves de mites se nourrissent de la kératine qu’elles trouvent dans des restes d’animaux, poils et plumes, qu’on trouve aussi dans notre peau et nos cheveux, mais aussi de divers débris.

Donc si nos vêtements contiennent naturellement de la kératine pour les fibres d’origine animale, ils contiennent aussi parfois des traces de leur utilisation (odeurs corporelles, humidité, cellules mortes, taches de gras…) et c’est très attirant !


La première règle, lors des périodes où on ne va pas utiliser ses pulls, est donc de ranger uniquement des vêtements propres dans ses tiroirs, armoires, boîtes ou encore pochettes hermétiques.

Qu’ils soient en laine, en soie ou autres matières, il vaut mieux s’en occuper si on ne prévoit pas de les porter d’ici l’automne.


Les femelles pondent de préférence la nuit (jusqu’à une centaine d'œufs), à l’abri de la lumière, les œufs se transforment ensuite en larves au bout de 1 à 2 semaines.

D’où l’intérêt de ne pas laisser stagner ses pulls trop longtemps au fond d’une armoire, même pendant l’hiver !

Ce sont les larves qui se nourrissent de nos pulls pendant les 5 à 12 mois de leur évolution, jusqu’à deux ans si les conditions sont moins favorables.

De quoi faire des dégâts si elles ne sont pas dérangées, alors malgré leur jolie robe dorée très élégante, elles ne sont pas les bienvenues !

Les mites adultes elles, ne se nourrissent pas et meurent après avoir pondu.




Pour vous aider à prendre soin de vos pulls :


Nous avons conçu des kits “RÉPARE TON PULL !” ou "SOS VESTIAIRE"

(lien https://www.goodgangparis.com/shop )


On a aussi pensé à des kits de slow stitching pour mettre de la lavande dans vos armoires, éventuellement avec une ou deux gouttes d’huile essentielle de Neem (à renouveler régulièrement), un répulsif naturel pour éloigner encore mieux les mites sans nuire à l’environnement !