Entre mode responsable et émotions : notre intervention à Casa 93

Sur l'invitation de Samia Larouiche, de Wa Off, nous avons eu le plaisir de proposer à la Promotion 2020 de cette école de mode originale un atelier créatif sur les valeurs d'engagement dans la mode durable.




Notre proposition pour cet atelier : accompagner les élèves à utiliser les savoir-faire textiles et matières à disposition pour exprimer un message, un concept militant, en rapport avec les impacts de la mode, et la portée symbolique de certaines de nos pratiques : surconsommation, surproduction, conditions indignes, inclusion… Une autre façon de s'approprier les 17 objectifs de développement durable, dans lesquels s'inscrivait la semaine de formation à la mode responsable, menée par Samia Larouiche, dont notre atelier constituait le point d'orgue.


L’occasion de parler également de notre engagement commun à Fashion Revolution France (dont nous sommes membres ainsi que Samia Larouiche), et de la manière dont il peut s’exprimer, s’incarner, pour inspirer sans donner de leçon, à faire changer les pratiques autant côté créateurs et industrie de la mode que de celui du consommateur que nous sommes tous.


Une rencontre avec des jeunes gens à la maturité exceptionnelle, qui, par leur engagement dans le processus d'expérimentation que nous leur avons proposé, leur créativité et leur habileté à mobiliser l'intelligence collective, ont su exprimer des facettes incarnées et colorées de ce que représente pour eux l'engagement durable.


Ce fut un moment de partage et d’émerveillement, d’une richesse à la hauteur de la générosité et de l’engagement pour la planète de tous les participants enthousiastes, ou l’imagination collective au service du sens.


Quel bonheur de découvrir l’illustration du partage, dans un poncho upcycling de pulls assemblés, au crochet aussi habille qu’efficace.

D’apprendre que la couleur symbolique de l’égalité est le violet, et de la voir s’incarner dans ces mains entrelacées formant une sphère, comme un étendard de l'"épochè", ou suspension du jugement.

Quelle expérience forte en émotions de voir une veste transformée en objet fétiche, chargé de tous les méfaits de la société de surconsommation, comme pour exorciser la négation de la valeur de ces 250 000 000 000... gestes indispensables à la production des matières, transformation, confection dont la plupart des acteurs restent invisibles et la majorité rarement rétribuée à sa juste valeur.

Quelle leçon d’humilité de pouvoir revenir à la symbolisation de la limite entre intériorité singulière et extériorité polissée, voire invisible, du vêtement : un détour par l’utopie d’un vêtement invisible comme la lumière pour mieux saisir les “enjeux de la bienveillance vis à vis des humains qu'on côtoie mais qu’on ne voit pas”, derrière chaque vêtement porté, mais aussi dessiné, récolté, fabriqué, cousu, ennobli, transporté…


Force des idées, absence d’affèteries ou de maniérisme, ces jeunes étudiants ont démontré, en exprimant toute leur diversité avec beaucoup de respect, leur capacité réjouissante à s’emparer de ces sujets, on leur souhaite toute la réussite qu’ils espèrent dans leurs parcours de créateurs.

Un grand merci à Samia Larouiche, à l’équipe de Casa 93, et à l’ensemble des élèves de nous avoir permis d'accompagner cette après-midi de création, dont nous sommes sorties riches d’expériences humaines, avec la certitude que cette promotion incarnait un bel avenir pour la planète.



Casa 93 est une école de mode, qui s'adresse à des jeunes au parcours atypique, gratuite et sans obligation de diplôme, et leur permet d'aborder la mode dans ses dimensions humaine, solidaire, transparente et responsable.



Partagez en nous taguant sur IG @goodgangparis !

Pour vous inspirer vous pouvez suivre nos hastags préférés pour ce thème sur Instagram : #moderesponsable #sauverleshabits #visiblemending #lovedclotheslast #fashionrevolution, #fashionrevolutionfrance